10.3.09

Comment réagir au vice?



















Avant d'avoir une maison, le terme me faisait sourire.
Son évocation me titillait l'esprit.

Depuis juin dernier, le "vice" a pris un autre tournant.
Un vice, c'est quelque chose de caché, que l'ancien proprio ne t'avait pas mentionné.
Et quand tu le découvres, tous les sacres et les saints sont évoqués.

Dans les derniers jours, mon homme a dû faire face à trois mauvaises surprises.
À chaque fois, ça le retarde dans ses délais en plus d'augmenter ses frais de rénovation.

Mais comment réagir?
Au premier pépin rencontré, j'ai pensé à une discussion que j'avais eu avec l'amie Manon.
Des poursuites légales c'est un long processus qui apporte son lot d'énergie négative.

Maintenant, lorsqu'on est confronté à ce genre de merde :
A) On sacre
B) On crie pour le montrer à l'autre conjoint
C) On envisage les solutions
D) On choisi celle qui nous arrange
E) On a toujours une petite pensée pour l'ancien proprio.

Ça semble simple comme processus mais dites-vous que les points C et E se chevauchent rapidement.

Si un jour on vend le Mansion,
c'est qu'il sera "drette".
Je pourrais ainsi avoir l'âme en paix sans souffrir d'accouphène.

7 commentaires:

Violaine a dit...

Avant la poursuite, il y a la mise en demeure, non? Un règlement à l'amiable est toujours possible...

Les heureux proprios a dit...

Effectivement Violaine.

Les démarches "légales" offrent quelques possibilités aux nouveaux acheteurs.

Mais il s'agit, comme le billet en faisait mention, de trouver ta voie face à ce type de situation.

Nous avons choisi d'être proactif et de régler nous même les chiures.

C'est plus zen comme processus, enfin, pour nous :)

Eve Martel a dit...

En effet, à moins qu'un gros paquet de pognon soit au bout du maillet du juge, j'éviterai le tribunal. Bad vibes!

Véro a dit...

Plus une maison est veille, moins on a de recours (et de garanties).

Vous avez fait le bon choix; zen et acouphènes!

Elle a dit...

Wow, on vient de découvrir votre blog. On va vous suivre, c'est sûr ! En tant que nouveaux proprios, on risque de bien se comprendre ! La différence, c'est que nous, on vient d'emménager dans un petit 3 1/2, hihihi.

Un jour, les Cantons-de-l'Est nous accueilleront nous aussi !

Les heureux proprios a dit...

Les recours n'ont aucun rapport avec l'âge de la maison. La loi, c'est la loi.

Nous, on y va pour l'état d'esprit.

À chacun ses batailles.

Frankygun

Les heureux proprios a dit...

Oh, de nouveaux proprios... bienvenues et bonne chance les intrépides.