11.2.09

Au recyclage la poussière






























J'ai laissé le temps qu'il fallait à l'homme pour écrire son post.
Malheureusement, il est méga occupé.
J'ai donc décidé de prendre une initiative, vous exhiber le bordel.

Au début, j'avais exigé un deadline serré pour la réalisation de ces travaux.
Le désordre me rend de mauvaise humeur.
Je me suis faite à l'idée et je lui ai donné jusqu'au 01.03.09.


Avouez que n'importe qui capoterait.
Franky est entré dans la chambre de La Bine avec
un masque et un pied de biche.
L'ami Jason l'accompagnait avec un accoutrement du même genre.

Ils ont cherché une chanson digne d'un massacre et ...
Ils ont tout pété.

Après coup, quand est venu le temps de ramasser, l'homme s'est mis à l'évidence.
C'était défoulant sur le moment mais pas pratique par la suite.
Il n'était pas évident de tout classer les détritus dans des boîtes.


































Aujourd'hui, c'était mission accomplie.
Les boîtes ont prises la direction de l'Ecocentre.
Franky était heureux de lancer le plâtre dans le conteneur qui nous a avait été dédié.












































La reconstruction peut maintenant commencer.
Un coup de téléphone et le matériel nécessaire sera livré : de la laine isolante, du coupe-froid, du gypse, du truc pour tirer les joints, de la peinture, etc.

Au fait, combien ça coûte tout ça?
Je n'ai pas encore vu le budg!

4 commentaires:

Eve Martel a dit...

Go team! Je vous trouve vraiment courageux!

Eric Pellerin a dit...

DIANTRE! Mal quel était le problème avec la chambre de la bine??? le plâtre était pas beau?

La bine... vous savez que c'est contagieux ce nom là! Je l'ai ajouté à la liste de prénoms de mon chien!

- Théo
- La bouche
- Buck
- Johnny belle gueule
- Métal
- le Dô-fin (écrire à l'oreille super important)
- le bébé
... j'arrête ici - ça sonne "crazy cat lady. mon affaire.

Nic a dit...

Enfin des photos intéressantes. Alors Frank, pas trop essoufflé ?

Les heureux proprios a dit...

Non, je dois avouer que c'est assez libérateur de briser des choses.