14.12.08

La chasse aux sapins















« Qu'est-ce que tu fais réveillé, il est juste 8h30 ».
« Ben là, tu veux pas aller chercher ton sapin ».

Mon sapin...
Ça faisait 2 semaines que je le voulais.
Je reluquais dans les maisons avoisinantes et à chaque fois, je rageais.
Tout le monde avait son cristi de sapin sauf moi.















7 minute de voiture et nous étions arrivés à la plantation de Steeve.
Arrivée là, tout ce que je voulais savoir c'est « Est-ce qu'il existe pour vrai Steeve »?
Vous vous souvenez de ma déception de cet automne?
Apprendre que le Gros Pierre du verger du même nom n'existait pas...
Je n'avais pas le coeur assez solide pour un deuxième coup dur.

Une chance, mon interlocuteur a enlevé sa mitaine, m'a montré son beau smile : « C'est moi Steeve ».
Fuck yeah!

Steeve nous a expliqué le fonctionnement de l'activité.
Tu prends une scie ou une scie à chaîne...
Je n'ai plus entendu le reste.
J'avais les yeux rivés sur une des scie.















Franky voulait se la jouer.
Me montrer qu'il était un homme, qu'il était fort.
Il a donc empoigné une scie à bras.
Shit!



















Je courais dans les rangs de sapins.
Je cherchais LE sapin, le plus gros, le plus touffu, le plus tout.
Je suis exigeante, mais je l'ai trouvée.
« Chériiiiiiiiiiii, c'est lui ! ».

En plus, il a le ruban jaune du deal.















J'ai failli pogner les nerfs quand j'ai vu mon homme me tourner le dos.
Il voulais être certain qu'on coupait le plus beau.
« Heille, c'est un coup de coeur. C'est lui que j'veux bon ».















Deux, trois coups de scie et l'arbre s'est incliné.
Il fallait le ramener à la cabane maintenant.
« Ok, moi j'amène la scie ».
Franky s'est farci le sapin.















Arrivé à la cabane de Steeve, le sapin a pris le bord de la grosse machine.
Une machine qui attache les branches.
Efficace!
Plus que la coupe de mon homme.

En voyant le pied, Steeve lui a dit : « J'vais te recouper ton pied parce qu'incliné, c'est pas pratique ».















Mon homme a attaché sa prise sur le toit.
Il était fier, ben fier.















Sur le chemin du retour, nous avons croisé des dizaines de voitures avec des sapins sur le top.
À chaque fois, je disais : « C'est nous autres qui avons le plus beau sapin, gna gna ».

Je faisais ma fraîche pet solide.
Heille... l'an passé mon sapin nain m'a coupé 35$ au métro Mont-Royal.
Cette année, ça nous a couté 20$ pour un sapin de 10 pieds.

Vive l'Estrie pis les sapins.


1 commentaire:

Nicolas a dit...

J'en reviens pas que Steeve c'est vraiment Steeve! On trouve pas de ça a mtl.